Troisième étape: Lovina et Pemuteran

A la recherche de l'authenticité du Nord de Bali

Pour notre troisième étape, nous avions planifié d'aller à Lovina, puis sur l'île de Menjangan pour enfin revenir sur Lovina, mais nous avons changé nos plans une fois sur place. Lovina est situé au nord de Bali et il vous faudra plus ou moins 3 heures pour y aller à partir de Ubud. Les paysages sur le trajet sont magnifiques, on s’enfonce un peu plus dans la jungle avant de redescendre sur Lovina.

Durant le trajet, nous avons fait une halte à GitGit pour voir cette magnifique cascade. Le site étant aussi très connu, nous avons eu la chance d'arriver assez tôt pour pouvoir profiter du site.

Depuis notre arrivée sur l'île, nous avons eu l'occasion de discuter avec les locaux et nous sommes vite tombés d'accord sur un point: nous n'irons pas sur Menjangan comme prévu et nous ne resterons pas longtemps à Lovina.

Pourquoi? Tout simplement car Menjangan, fort de son tourisme, augmente ses prix. Vous devez payer le guide, le bateau, le snorkeling etc... etc...à des prix supérieurs aux normes balinaises. Et les Balinais ne sont pas vraiment d'accord avec cela. Nous voulions donc leur donner raison. Concernant Lovina, on s’était dit qu’on irait pour les dauphins, mais quand on a vu la manière dont se déroulait la chose, ça nous a un peu refroidi! On est même étonné qu’il y ait encore des dauphins vu la ‘’chasse’’ faite par les pêcheurs pour satisfaire les touristes ! Un dauphin n’a pas le temps d’être vu qu’une dizaine de bateaux se dirigent vers lui.

De plus, nous étions déçu de l'hôtel choisi qui était mal situé, dans un chemin de terre non éclairé, et assez dangereux pour des enfants, sans parler des chiens errants qui sont plus agressif qu'ailleurs. Nous avons donc passé une seule nuit à Lovina.

Nous recherchions un endroit plus authentique dans le nord et nous l'avons trouvé dès le lendemain!

 

Pemuteran une belle rencontre

Dès les premières minutes à Pemuteran, c'est le soulagement.

Le temps de déposer les valises, je suis allé sur la plage afin de voir les alentours et je suis tombé sur ce grand père qui était curieux de voir un touriste perdu loin des lieux touristiques.

Après m'avoir posé beaucoup de questions il m'a raconté un bout de son histoire, d'où il venait, ce qu'il faisait, ce qu'il aimait et m'a présenté sa famille. Il était simplement venu au temple avec sa famille et avant de reprendre la route, il passait quelques instants sur la plage avec ses petits enfants.

Ce fût un véritable plaisir de l'écouter parler de ses petits enfants et en particulier de sa petite fille qui commençait à apprendre l'anglais. Il était fier de sa famille, de son pays et triste de voir le tourisme changer certaines régions et certaines personnes.

Je n'oublierai jamais cette belle rencontre qui fût un véritable bonheur et un soulagement de retrouver le Bali que l'on apprécie le plus.

Pemuteran et son Ecotourisme

Pemuteran est vraiment un petit coin de paradis tranquille. Certes, il y a la route principale qui traverse la ville et qui mène au port de Gilimanuk d’où partent les ferries vers la grande île de Java en face, mais à part cela, le calme y règne !

Ici pas de harcèlement pour les taxis, les dauphins, les magasins, on vous laisse tranquille, on vous laisse vous promener en paix et j’avoue que ça fait un bien fou !

La plage est une plage de sable noire superbe, parfaite pour la détente, et très calme donc, il est très chouette de s’y baigner avec des enfants! Ils auront également une belle vue sur le fond marin. Nous y sommes allés pour faire du snorkelling le matin, et nous avons bien fait ! Ici les gens essaient de protéger les récifs coralliens. Vous verrez donc des câbles électriques qui filent dans la mer ! C’est le projet Biorock, grâce à un courant électrique faible, le corail se fixe plus vite et un récif se recrée. 

Par chance, nous sommes arrivés le week-end du Buleleng Bali Dive Festival.

Le village de Pemuteran étant reconnu pour son Ecotourisme, le festival de Buleleng est une bonne occasion de promouvoir la conservation du récif, la culture du corail et le potentiel de plongée de la région. Le tout animé par des spectacles hauts en couleur représenté par plusieurs groupes Balinais.

Pemuteran a tout pour plaire et reste authentique.

Retour vers Ubud

Après 3 jours dans le nord de Bali, il est temps pour nous de retourner sur Ubud pour continuer nos excursions.

Sur la route, nous avons demandé à notre taxi de passer par Munduk histoire de voir ses paysages montagneux et de faire un arrêt à la première cascade de Munduk qui est facilement accessible.

Découvrez la suite de notre voyage

2 Responses

  • Bonjour,
    Est-ce à Pemuteran que vous vous êtes rendu ? Présenter la ville comme étant très préservé du tourisme est un peu exagéré. La ville n est qu une succession d hôtels et de restaurants et pour un balinais croisé, on croise 10 touristes. Que vos lecteurs en soient avertis.. mais l endroit est très beau et le snorkeling et les plongées valent le détour! Enfin c est mon expérience de juillet 2017.

    • Bonjour,

      Oui Pemuteran. Mais nous ne sommes pas allés durant la même période, nous étions sur place en Octobre et comparé à Lovina, la ville est beaucoup plus agréable pour les touristes. Nous étions à la recherche d’authenticité. Je pense que tout le monde est conscient que Bali est surpeuplé de touristes, mais comparé à d’autres villes (Kuta par exemple) je reste sur ma position en disant que Pemuteran reste plus authentique et moins touristique que d’autres région de l’île (même si encore une fois je suis d’accord avec vous, il y a surement beaucoup de touristes en juillet/août).Cet article explique surtout notre expérience entre Lovina et Pemuteran 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *